Ce sujet est majeur sur notre carrefour de moyenne Durance, nous devons traiter le problème à la source,

les milieux ripisylves se ferment, provoquant la stagnation des eaux, la réduction de la faune mangeuse d’insectes et de larves

et favorisant la prolifération des moustiques. Nous sommes plusieurs à soulever le problèmes et demander d’agir.

Nous avons souhaité que soit mis en place un Plan de Gestion de la Retenue de l’Escale. Il a été inscrit à notre candidature Espace Valléen de PAA

qui est déposé pour des fonds européens en cette fin juin. J’ai aussi demandé au service environnement de solliciter des spécialistes

pour le traitement des moustiques, phénomène bien connu en Camargue notamment. En plus des mesures déjà initiées

(bornes anti-moustiques, nichoirs chauve-souris, plaquette de sensibilisation à la réduction des eaux stagnantes sur les espaces publics et chez les particuliers,…),

le dossier « anti-moustique » est activé pour définir les meilleures actions à mener et trouver les fonds pour financer ces actions.

Les maires de la moyenne Durance, avec le soutien de PAA, allons mobiliser l’Entente interdépartementale pour la

démoustication du littoral méditerranéen (EID Méditerranée) et l’ARS, ainsi que le département sur ce sujet qui est aussi un sujet sanitaire.

Sandrine COSSERAT – Maire de Volonne – VP Transition Ecologique et Citoyenne PAA – Conseillère Départementale.
……………………………